• Accueil
  • > L’ISLAM ET LES HANDICAPèS

 Certes, un tel sujet mériterait de notre part, une attention toute particulière.
Mais aussi, parler de l’islam et des Handicapés serait une chose absurde.
 

Pourquoi? 

Parce que l’islam n’a jamais parlé des Handicapés; l’islam parle de l’homme sans distinction de sexe ou de forme. 
Pourquoi des hommes et des handicapés? Les handicapés ne font-ils pas partie intégrante de la Société Humaine? Donc, tous les messages adressés aux hommes sont les mêmes qui s’adressent à ceux qui mènent le même combat pour la sauvegarde de leur dignité. Certes, parler d’un sujet d’une importance aussi capitale, sans au préalable en connaître le fondamental de l’accessoire dans le domaine de l’islam, peut changer toutes les données du problème. Des “handicapés”, oui. Mais des handicapés par qui et par quoi? 

> Un Handicapé que l’on trouve au volant de sa voiture, sur les bancs de l’Université pour décrocher, comme tous les autres, sa licence et son doctorat,

> Un Handicapé qui assume les mêmes responsabilités techniques et administratives dans les bureaux, dans les chantiers,… 

> Un Handicapé acteur de plus haut niveau dans les différentes assises internationales pour participer, comme tous les autres, aux différents projets de développement qui intéressent notre monde. Enfin, va t-il une alliance psychologique pour épouser cette maudite idée qui s’appelle “Handicapé” ? Je crois que non.
Donc, il ne faut pas nous laisser guider par des formules qui n’ont rien à voir avec le jugement réel de notre propre conscience. 

Un Sage du Pays a toujours contesté l’initiative d’organiser une Journée Nationale des “Lépreux” ou une Journée Nationale des “Handicapés”, car, selon lui, c’est un rappel qui fait aux gens non avertis, une victime de leur propre infériorité. 

Vous l’avez vous-mêmes constaté : ici au Sénégal, un handicapé est toujours méprisé parce que considéré comme élément de recul. 

> Le Lépreux se sent détesté parce que considéré comme un parasite; 

> Le Mendiant se sent indexé par ceux qui lui refusent son intégralité. C’est vraiment un spectacle qui n’est pas beau. Et au lieu de les aider, de les comprendre, ils préfèrent se moquer d’eux, les calomnier. 

Et l’islam n’a jamais aimé la maladresse, cause pour laquelle d’ailleurs, la méthode de l’islam tente toujours de parfaire l’éducation de l’individu afin qu’il reste au fond de lui-même, juste et grand. C’est là seulement que l’Islam accorde la priorité qui nous exige à vous parler de l’Islam et des handicapés 

Pourquoi les handicapés face à l’Islam, religion de paix, de liberté et de dignité? Est-il besoin d’ajouter quelque chose car des amis, des frères ont déjà mis l’accent sur l’essentiel; ce qui a attribué à ce sujet son importance particulière. Certes, pour respecter l’usage je vais essayer de vous donner ma modeste contribution dans le but de partager, avec vous, cette heureuse initiative. 

Comme je l’ai toujours dit, l’homme a été naturellement la victime principale de la souffrance; du ventre maternel jusqu’aux flancs inconsolables de la tombe. Son aventure a été, elle aussi, le théâtre du mal et de la tristesse, une mise en scène tragique dont le corps humain reste encore et pour toujours le principal acteur, mais pas l’essentiel. 

Cela veut dire que concevoir une vie sans douleur serait ignorer même la loi du Ciel. Dieu nous dit dans le Coran: “Nous avons crée l’Homme dans la souffrance”. 

L’idée de créer cette mignonne créature dans la souffrance mériterait de notre part une analyse particulière. Car l’homme n’est autre chose qu’élément de synthèse, un élément qui cherche à regrouper tous aspects et tous les facteurs de la vie autour de lui: 

Le bonheur et le malheur
La joie et la peur
La richesse et la pauvreté
La santé et la maladie
 

L’essentiel, c’est de ne pas rester esclave de l’un de l’autre, car: 

. En étant Homme, on est plus fort que le Roi, . En étant Homme, on est plus juste que la Loi, 

. En étant Homme, on est plus réel que
la Réalité.
 

Mais le malheur est qu’il y’a toujours absence de maturité. Quelqu’un nous dit “qu’il y’a entre nous cette maturité, un passage: ce passage où l’âme se voit souvent bafouée, où le coeur se sent martyrisé et où l’élément biologique apparaît comme une carcasse bourrée de mille corps sans anticorps”, 

C’est ce qui a causé d’ailleurs cet affolement et quand il y’a absence de maîtrise, alors tout est remis en cause.
Pourquoi les hommes d’aujourd’hui sont-ils bavards et nerveux?
Un psychologue nous répond:
Qu’il y’a là un sentiment de peur qui ronge leur coeur et qui fait d’eux de véritables destructeurs de
la Société
. L’auteur du Roman “Conquête du bonheur” affirme dans son livre: “que la plus grande partie des faiblesses des hommes est provoquée par la peur”. 

> Peur de l’opinion,
>
Peur de la pauvreté,
>
Peur du travail
>
Peur du risque
>
Peur de la douleur
>
Peur de la maladie
>
Peur de responsabilité,
>
Peur des êtres et peur des choses,
> Peur de la vie et peur de la mort. 
Et l’homme doit toujours se surveiller pour s’assurer qu’il est dirigé par la foi et l’amour et non par la crainte. Il ne doit avoir peur que d’une chose:
C’est d’avoir peur ! 

Car il dispose entre ses mains de la clé-maitresse qui ouvre toutes les portes. Et il sait que nulle force visible ou invisible ne peut prévaloir contre lui dès qu’il réalise son union avec Dieu, ce Tout Puissant qui a bien voulu créer l’homme en son image. Mais, malheureusement, disait Mahatma Gandhi: si Dieu devait apparaître aux affamés, il n’oserait leur apparaître que sous forme de nourriture”. Et face à un tel manque de compréhension de la créature vis-à-vis de son Créateur, le Musulman est appelé à jouer un rôle de premier plan car l’islam lui a transmis tous les principes et toutes les règles de conduite pour répondre aux besoins des différentes collectivités humaines. 

Bien sûr, partout dans le monde, il y’a des crises: 

> Crise politique et économique.. 

> Crise morale et intellectuelle. Il y’a partout aussi des méthodes de redressement, mais l’islam ne voit la solution du problème que dans un redressement des valeurs morales qui sont la base de nos malheurs. 

Un homme d’état l’a déjà dit pour situer le problème dans son cadre originel On fait la guerre quand on veut, on la termine quand on peut”. C’est beau, c’est tellement beau de savoir quand on veut et quand on peut! 

Cela ne signifie nullement les caractéristiques physiques pour en savoir le mécanisme mais, c’est uniquement d’ériger la conscience en centre d’attraction ou tous les jeux de perfectionnement sont autorisés. Parler des handicapés, des mendiants, des malades mentaux, des ratés, n’a rien à voir avec l’Islam. Car selon l’islam, être infirme physiquement ne veut pas dire arraché des facteurs qui font qu’un mime reste digne et respectueux”.

Et si nous reculons un peu en arrière pour rechercher dans l’histoire de l’humanité, nous statons que beaucoup de nos érudits étaient des infirmes, mais leur infirmité ne devait pas leur servir de prétexte pour rester sans rien faire. Au contraire, ils sont devenus des savants, des philosophes, des sages et des prophètes. Dieu avait voulu que l’exemple de ceux là reste encore, pour les autres générations une leçon de rage et de volonté. 

Avoir pitié d’un quelconque handicapé serait ignorer même la sagesse divine car c’est le spectacle de la vie où Dieu, le Metteur en scène, veut faire apparaître sa Compétence Suprême. Mais que cela n’engendre pas un sentiment de culpabilité ou un complexe d’infériorité. L’on nous dit que 76 des hommes sont timides à des degrés divers. Par exemple, on se croit: 

Trop grand ou Trop court,
Trop gros ou Trop maigre,
Trop jeune ou Trop vieux,
trop beau ou Trop laid,
Trop instruit ou Trop ignorant,
Trop riche ou Trop pauvre.
 Mais la devise de l’humanité doit être: “jamais pressé, jamais préoccupé” 

Un homme d’état , dans un sens plus proche de nous, nous donne ce bel exemple: “Les colonies ne cessent pas d’être des colonies parce que pensant qu’elles sent indépendantes”. « Je ne suis que ce que Dieu m’a fait” Disait Bilai Al Habachi, Compagnon du Prophète Mouhamed (PSL) lorsque ses vieux chefs le traitaient d’esclave. 
Jésus Christ s’adressant à un Handicapé lui parla en ces termes: “tu n’as aucun pouvoir sur moi à part celui que Dieu t’a accordé d’en Haut”. Seydouna Mouhamed (PSL) lui même avait reçu tin sévère avertissement de la part du Seigneur qu’il avait manqué de respect à Abdel Allah Ben Oumy Maktom, un Handicapé visuel qui voulait, par l’appui du Prophète, savoir davantage les enseignements de L’Islam Car, le Prophète de Dieu, devant ses hôtes de Khourch pour signer un pacte de paix, voyait en la présence de Abdel Allah un signe de faiblesse aux yeux de ses adversaires. 

Son renvoi devait susciter la réaction du Ciel. Dieu lui déclara en ces termes: Parce que la foi de celui-ci méritait un accueil plus ouvert de la part du Prophète car rien n’est petit dans l’amour de Dieu. 

Et dans le Coran, Dieu nous dit: ‘Qu’au jour de la résurrection, seuls les bon coeurs triomphent”. L’Islam donc ne voit pas la solution du problème des Handicapés dans la simple pitié; le rôle du Musulman ne consiste pas à les minimiser par des petits dons matériels ou financiers mais plus précisément à les considérer, à essayer de les pénétrer dans leur milieu, enfin de partager avec eux leurs soucis, étudier avec foi t détermination les moyens adéquats qui assurent leur épanouissement dans le domaine culturel, économique et social. 

Soyons tous conscients du sort de nos frères qui constituent, aujourd’hui, un élément potentiel de notre développement.
Nous leurs devons beaucoup d’admiration et beaucoup de sympathie.
 Quant à vous Chers lecteurs, je vous prie de bien vouloir vous occuper de votre formation et de votre éducation. 

Fortifiez votre mémoire, cherchez toujours à parfaire votre degré d’instruction. Ne vous laissez pas entraîner par la discrimination des uns et des autres car cela risque de vous basculer dans le vide du sectarisme, source de haine et de rancune. Je souhaite que votre vie soit couronnée de succès et que la résolution finale serve, pour les jours à venir, de support de progrès et de renaissance pour tous vos semblables. 

Je remercie tout le monde de m’avoir prêté attention… Que Dieu vous garde tous ! 

0 commentaires à “L’ISLAM ET LES HANDICAPèS”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



LE CHAPEAUTEUR |
Changer dans sa tête,bouger... |
PREPARER TON EXAMEN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE MONDE DE LA FANTAYSIE
| l antre de benabordeaux
| HOMMAGE A JONATHAN DENIS-QU...