10654251349743.jpg 

Il a glissé sur moi
Comme une bête sur sa proie
Une main glissait sous mon maillot
Et l’autre appuyait sur ma bouche
Son corps pesait sur le mien
M’empêchant de me défendre
J’avais peur mais je ne pouvais plus bouger
Je croyais que tout allait s’arrêter
Alors je me suis laissée toucher
Il m’a dit des mots
Que je ne voulais pas entend
re
Il m’a dit 
qu’il m’aimait 
Et que je devrais moi aussi l’aimer
Alors je l’ai écouté

Et lui ai dit ce qu’il voulait entendre
Il a fini ce qu’il faisait
Et est parti sans un bruit
A ce moment j’ai voulu pleurer
violencesthumb.jpg
Mais je n’ai même pas réussi
Alors je suis rentrée chez moi
Et n’ai rien dit à personne
Je me suis laissée faire,
Je m’en suis trop voulu
J’ai pris mon joli couteau
Et je suis partie comme lui,
Sans un bruit…
Et tandis que je me vidais de mon sang
Ce salaud était chez lui,
A jouer sur l’ordi
Et à parler à sa chérie…

Elle elle aurait dit oui
Alors pourquoi t’en prendre à moi ?!
Maintenant tout est fini
J’ai plus d’amies, de famille ou de vie
Je suis morte par ta faute
Et voulais prévenir les autres.
Ne vous laissez jamais faire,
Criez, mordez et frappez
Et si malgré tous vos efforts
Il arrive tout de même à ses fins,
Ne vous laissez pas mourir,
Vivez et dénoncez
Pour que plus jamais,
Il ne puisse recommencer.

14285231895736.jpgLES PROPOS DE MAITRE MADICKE NIANGecoleenclasse.gif

« 47% des auteurs de viols sont impunis » nous dit Madicke NIiang, ministre de la justice et c’est lui qui avait déclaré a GENEVE que « L’homosexualité n’est pas un délit au SENEGAL ». Le propos parait choquant. Encore faudrait-il s’entendre sur ce que veulent dire les mots. Un accusé de viol n’est pas nécessairement un violeur.Dire que tous les relaxés par la justice sont des violeurs impunis revient à dire que le simple fait d’être accusé prouve la culpabilité. Dans ce cas de figure nous pourrions faire l’économie du ministère de la justice, de son ministre et de tous les fonctionnaires et instituer la condamnation automatique au niveau des commissariats et gendarmeries !

Soyons sérieux !

Qu’un grand nombre de violeurs soit impuni est une évidence. C’est le cas de tous les viols qui se règlent en mariant la victime et le violeur ou en dédommageant avec quelque argent. Qu’un grand nombre de violeurs soit relaxé par les tribunaux est aussi une évidence comme est évident qu’un grand nombre d’innocents est certainement condamné pour viols. Et-pourquoi-ça-donc ?Je suis persuadé qu’un grand nombre d’accusations de viol est du à une forte pression familiale sur des jeunes filles qui préfèrent parler de viol plutôt que de passage à l’acte librement consenti. Les investigations effectuées sont pour le moins primitives et les réflexes sociaux subjectifs des policiers laissent un doute sur la sérénité des enquètes.

Réflexes sociaux subjectifs ? Ben oui ! Comment croire à la neutralité de pliciers qui incarcèrent un voleur de sexe ? Ou un charlatan/marabout sensé avoir envouté quelqu’un en lui serrant la main ? Qu’il soit un escroc, je n’en doute pas, mais s’il réussit son coup c’est grâce à la crédulité de la victime et non par le truchement d’un serrage de pognes…

Réfléchir avec sa culture est inévitable, mais les procédures, les méthodes et la science sont là pour éviter la subjectivité, le doute et… l’erreur judiciaire. Dans un sens comme dans l’autre. Je disais la science, mais à condition de s’en servir et de lui accorder sa confiance, ce qui ne semble pas nécessairement gagné au Sénégal.

Il est, en réalité, bien difficile à un juge, fut-il le plus honnète et le plus perspicace, de savoir à qui appartient le sperme retrouvé sur un petit pagne. A plus forte raison de savoir s’il a été déposé là sous la contrainte ou non. La parole d’une « victime » ne devant pas avoir plus de poids que la parole d’un « accusé » tant que la vérité n’est pas établie. Même si l’on peut penser qu’il y a certainement plus de vraies victimes que de faux coupables.

Les paroles de Madicke NIiang sont bizarres et inquiètantes dans la bouche d’un ministre de la justice ancien avocat. Le plus choquant, dans ces cas de viols sont les condamnations symboliques. Si condamnation il y a, c’est que la culpabilité est prouvée et la loi devrait donc s’appliquer dans toute sa rigueur. En ce cas, une condamnation à 2 ans de prison pour viol laisse perplexe quand la justice justicebig2.gifaffirme vouloir lutter contre le viol.

2 commentaires à “MON VIOL”


  1. 0 ndao 11 août 2009 à 13:56

    ces idio ou mm inconcien de violeur je c mm pa par kw lé kalifié la justice dw étr sévér avec eu kou violé niou tué la mou diékh tak tou lé fiy son en danger

  2. 1 princesse mami 28 août 2010 à 19:44

    oh mon DIEU tout ça est si triste et si révoltant ou est la dignité humaine ou est la valeur de la femme la femme mére de l’humanité eux lé violeurs méritent méme pas de vivre ils gachent nos vies nous font grandir trop vite nous font trop maleeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee et lé parents disent koi « nagnou arrangé wakh tanne sougnou biir » .Et celle ki a été abusé celle ki a été trompé floué vous faites koi pour elle certaine personnes vont dire c sa faute elle est précoce elle l’a provoké d’autres vont étre plus indulgeant plus humains.Et elle vous faites koi pour elle toujours riennnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn oh toute une vie est gachée et vous ne faites k parlé k parlé et elle vous faite koi pour elle encore et toujours riennnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn .En voila assés dénoncé les crié sur lé toits leur noms c kils ont faits enfermés les a vie ne les laissé pas recommencé surtout passsssssssssssssssssssssssssssssss

Laisser un commentaire


MON VIOL > Sous-pages


LE CHAPEAUTEUR |
Changer dans sa tête,bouger... |
PREPARER TON EXAMEN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE MONDE DE LA FANTAYSIE
| l antre de benabordeaux
| HOMMAGE A JONATHAN DENIS-QU...