• Accueil
  • > [Oh nan, ça ne se passera pas comme ça..]

Quelques larmes, pas tant que ça, le temps de réaliser.. De la souffrance. Une souffrance intérieur qu’il faut que j’exteriorise. De l’enervement, de l’angoisse, je tremble, je ne peux plus lui répondre.
Envie de crier, de pleurer toutes les larmes de mon corp. Mais quelque chose qui m’en empèche.
Il faut que je me calme. Il s’impatiente.
Un morceau de métal..
Pour m’avoir mentit, ne pas m’avoir cru. Pour être si loins, l’impossibilité de te toucher. Pour m’avoir dis ces mots, m’avoir promis de ne pas m’inquiéter. Pour avoir tout gaché, avoir confirmé mes craintes. Pour être désolé, être si parfait. Pour m’avoir dis que tu m’aimais, et me le dire encore..

Mes bracelets collent à mes plaies, je ne tremble plus. Ma respiration s’est ralentie et mes yeux se sont fermés. Je veux ressentir cette douleure.. Cette douleure intérieure qui s’échappe de mes poignets.
Nan, je ne veux pas mourir, et je sais que je vivrai. Juste ressentir cette curieuse envie de t’aimer.

Ce besoin d’écrire, cette incapacité à dormir. Tes paroles qui me reviennent et qui me tourne dans la tête, et cette phrase, coupable de mon mal-être.
Je ne veux pas revivre ça. Peux-tu le comprendre ? Donc pardonnes moi, c’est tout ce que je demande.

Cette experience m’a fait réaliser, à quel point je suis capable d’aimer..

Cette histoire, c’est du passer. Désormais, elle ne m’affecte plus. Mais elle à démaré une épisode de ma vie

[djamil rek.]Un an jour pour jour, et tu t’en va. Et je pleure. Et je t’aime comme je n’ai jamais aimé personne. J’éclate en sanglot dans les bras d’Anaïs qui m’a accompagné.. On s’éloigne de l’aéroport, je m’éloigne de toi..

24 Mars 2009

Le début de tout. De cette folie qui me poursuit. De cette frénésie dans ma poitrine dès que ton nom apparait quelque part. On fera notre vie ensemble hein ? On se l’ai promi. On ne sera pas comme les autres, parce que nous, on est exceptionnel. Oui, nous, on est les meilleurs des meilleurs. C’est passionel entre nous, on est fusionnel, plus que tout. Quand tu es làa, je suis heureux. Epanouïe d’après d’autre. Il y a un an, jour pour jour, que j’ai souffert pour toi, quelle coïncidance que ce soit le jour de ton départ.. Tout est calculé par la conscience des sentiments. Même tes parents qui on choisis les dates de ton voyage s’en doutaient inconsciement sans rien savoir de notre passé. C’est un signe. Comme je t’aime..

[Mon amour..]

(Sur la photo: Princesse
____________________________________________________________________________________________________
Et si on repeignait le vieux van à l’entrée du club ? Je m’appelle Djamil, j’ai xx ans. Et si on faisait des portables qui ne se casse jamais ? J’ai envie de Barbapapa. J’aime pas le lundi. Ni le mardi d’ailleur. Mais j’aime bien le mercredi et le jeudi. J’habite à Dakar. J’suis pas amoureux.. Ou plus. En fait, je n’en sais rien. Je suis déçu. Je me pose plein de questions. J’aime rire et j’ai toujours envie de Barbapapa. Pourquoi ici, il ne neige pas ? Nan.. Ca, je sais. Mais alors pourquoi je suis ici ? Ca, je ne sais pas. Pourquoi j’essai de comprendre ? Il n’y a rien à rien a comprendre, car personne n’a encore compris. J’ai faim. J’veux une Barbapapa. Il y en a dehors, mais je ne veux pas voir tous ces gens. C’est facile hein.. De dire qu’on ne veux pas voir des gens. Je suis courageux pourtant.. Je suis feigneant.
Et si on repeignait le vieux van à l’entrée du club ? Je m’appelle Djamil, j’ai xx ans..

1 commentaire à “[Oh nan, ça ne se passera pas comme ça..]”


  1. 0 princesse mami 30 août 2010 à 2:06

    oui c bien triste lé histoire d’amour et ça fini presk toujours mal et c bien dommage et tu sé moi kan j m rapelle de nos moments ensemble je me di toujours si je savé jauré fait ça avec lui j’auré cela avec lui mé n’empéche il est parti et ça n’auré rien pu changé c le destin dé fois clément dé fois cruel mé c l destin et tu né pas le seul djamil a avoir di a Dieu avec l’impression d’arraché une partie de soi méme et ça fé tellement mal k c insuportable tout ça va s’arrété kan

Laisser un commentaire



LE CHAPEAUTEUR |
Changer dans sa tête,bouger... |
PREPARER TON EXAMEN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE MONDE DE LA FANTAYSIE
| l antre de benabordeaux
| HOMMAGE A JONATHAN DENIS-QU...